Bienvenue en Puisaye-Forterre,
à la découverte des peintures murales…
Propriété et droits : Association Réseau des Peintures Murales de Puisaye-Forterre. Dernières mises à jour :  janv. 2014


La Puisaye et la Forterre se distinguent entre autres, par les ressources de leur sous-sol. Si celui de la Forterre est calcaire, celui de la Puisaye est argileux et riche d’un « or en poudre » : l’ocre.


Pendant des siècles, la Puisaye fut l’un des principaux centres d’exploitation de l’ocre, colorant naturel aux multiples utilisations. De véritables sociétés industrielles extrayaient cet « or jaune de Puisaye », le traitaient et l’exportaient dans le monde entier. Aujourd’hui, une carrière est encore en activité à Saint-Amand-en-Puisaye.


La particularité de la ressource ocrière de Puisaye réside en la présence d’une ocre pure à l’état naturel. De l’ocre jaune naît l’ocre rouge, par calcination. En Puisaye, l’ocre joue la polychromie dans l’architecture locale, associée à la brique ou au grès ferrugineux. Elle illumine aussi les murs des édifices religieux que vous allez visiter.


Les plus anciennes peintures murales remontent au XIIème siècle puis se développent jusqu’au XXème siècle. Les oeuvres traitent de sujets variés, religieux, populaires ou décoratifs. Elles sont des témoignages précieux des modes de vie, de pensées, de croyances, des époques auxquelles elles appartiennent.

Réseau des Peintures Murales

de Puisaye-Forterre